Jeudi 29
Panel 4: La religion dans la législation et l'application de la loi
Per Pettersson
› 15:30 - 18:00 (2h30)
› BS 1.03
Liberté de conscience et religion
Claire Aguilon  1@  
1 : Science po Aix  (IEP)  -  Site web
g

Parmi la multitude d'aspect que revêt le concept de gouvernance, nous nous intéresserons à l'influence de règles sur l'exercice du pouvoir. Il s'agira de déterminer en quoi la protection de la liberté de conscience en démocratie, et en particulier en Europe, pourrait être d'inspiration religieuse. L'Etat pourrait être déterminé par la pensée religieuse lorsqu'il garantit la liberté religieuse et organise la demande religieuse et les autres aspects de la liberté de conscience. Il faudra en particulier établir si, sous couvert de religion, des logiques identitaires déterminaient le contenu de la liberté de conscience. Cette question apparaît essentielle car la liberté de conscience produit des effets sur toutes les branches du droit.

Il ne s'agira pas de procéder une étude de théologie comparée, d'histoire ou de sociologie des religions mais plutôt d'identifier, en quoi la religion, par principe, constitue une source du droit à la liberté de conscience. Les pratiques, les sources ou la doctrine des différentes religions seront donc abordés à titre de preuve et non en tant qu'exposé synthétique. Une simple comparaison entre la conscience en religion et la liberté de conscience ne saurait en effet caractériser les liens entre conscience en religion et liberté de conscience. Une parenté théorique entre la liberté de conscience et la conception religieuse de la conscience ne suppose pas nécessairement que la première découle de la seconde. Nous tenterons de caractériser l'étendue de la protection et les limites des manifestations de la liberté religieuse dans la pensée religieuse afin de cerner son influence sur le droit.

Si la religion est souvent conçue comme limitant la liberté de conscience, l'adoption de la démocratie délibérative comme principe de gouvernement, réconciliant les deux aspect de la liberté de conscience, entendue comme droit civil et comme droit politique, pourrait reposer sur une conception de la personne d'origine religieuse.


Personnes connectées : 1 Flux RSS