Vendredi 30
Panel 1: Religion, discours et stratégies politiques
Philippe Poirier
› 9:00 - 11:00 (2h)
› BS 1.03
Les partis politiques belges francophones, la compétition partisane et les sujets religieux
Grégory Piet  1@  
1 : Universite de Liege

Les partis politiques se positionnent aujourd'hui sur un nombre de problèmes publics de plus en plus grand allant de l'économie à l'environnement, en passant par la défense, la mobilité, le logement, etc. Dans cette perspective, l'étude quantitative et qualitative de l'attention politique et de la compétition partisane à laquelle se livrent ces mêmes partis nous permet de mesurer la part d'intérêt que ces acteurs accordent à de nombreux problèmes publics. Les sujets religieux ne font pas exception. Le fait religieux connaitrait, en effet, un retour en visibilité dans le débat public belge, notamment, sur la place du religieux à l'école (Grandjean, Piet, 2012; Torrekens, 2012; Piet, 2012). En nous appuyant sur ce constat, sur la théorie de la compétition partisane (Persico, Froio, Guinaudeau, 2012 ; Persico, 2015) et sur notre thèse (Piet, 2015), notre proposition vise à contribuer au Panel 1 en tentant de vérifier trois hypothèses :

- HYP1 : la part d'attention dédiée aux sujets religieux s'accroit dans les programmes électoraux des partis politiques ;

- HYP2 : les sujets religieux ont aujourd'hui de nouvelles répercussions sur de plus en plus de problèmes publics (école, administration, politique alimentaire, activités de loisirs, etc.) ;

- HYP3 : le retour en visibilité du fait religieux s'inscrit dans un nouveau clivage fonctionnel « identité/Ethnocentrisme vs. cosmopolitisme » (Martin, 2007 ; Frognier, 2007) et concentre une partie de la compétition partisane entre partis politiques francophones sur ce nouveau clivage.

Afin de vérifier ces trois hypothèses, nous analyserons les programmes électoraux des partis politiques francophones socialistes, libéraux, démocrates-chrétiens, écologistes, régionalistes, marxistes et populistes depuis les élections de 1981 jusqu'à celles de 2014. Pour ce faire, nous nous appuierons sur une grille d'analyse reposant sur 260 enjeux de politique publique (Piet, Dandoy, Joly, 2014).



  • Présentation
  • Autre
Personnes connectées : 1 Flux RSS